Accueil » 6 choses à faire quand un enfant ne veut pas se coucher

6 choses à faire quand un enfant ne veut pas se coucher

by laya lauret
344 views
matelas sommier

Les enfants sont des êtres sensibles qui n’ont pas toujours la capacité d’exprimer clairement leurs besoins. Ainsi, quand votre tout-petit ne veut pas se coucher, il se pourrait que ce soit dû à un problème qu’il a du mal à verbaliser. Dès lors, il vous revient de tout mettre en œuvre pour déceler les raisons de son refus d’aller au lit. À cet effet, voici 6 choses à faire lorsque votre enfant ne veut pas se coucher.

1.    S’assurer du confort de sa literie

L’une des principales raisons qui peuvent expliquer pourquoi un enfant refuse de se coucher est l’absence de confort de son couchage. S’il ne s’y sent pas à l’aise lorsqu’il dort, il est normal qu’il ne veuille pas le rejoindre. Pour cela, vérifiez l’état de l’ensemble matelas sommier et assurez-vous que celui-ci convient réellement aux besoins de votre enfant.

N’oubliez pas non plus les autres accessoires de literie, notamment l’oreiller et son enveloppe. Vous devez les choisir en fonction du comportement de votre enfant lorsqu’il dort. Par exemple, s’il a tendance à beaucoup transpirer durant le sommeil, il vous revient de lui procurer une taie d’oreiller imperméable. Ce sont autant de paramètres que vous devez prendre en compte pour garantir le confort de votre tout-petit quand il dort.

2.    Établir une routine au coucher

Lorsque votre enfant ne veut pas se coucher, vous pouvez aussi mettre en place une routine au coucher. Il s’agit d’une astuce qui revêt une importance capitale pour les tout-petits. En réalité, quand vous établissez ces rituels, vous offrez à l’enfant stabilité et sécurité. Cela prépare aussi son organisme à l’assoupissement, puisqu’il sait déjà que c’est le moment d’aller au lit.

Comme routine à observer chaque soir au moment du coucher, vous pouvez par exemple l’amener à faire pipi, se brosser les dents, lire une histoire et enfin dormir. Cependant, pour que ces petits rituels soient une réussite, évitez à votre enfant de dîner trop tard ou juste avant l’heure du coucher et surtout, les repas trop copieux. Ce sont des facteurs qui peuvent nuire à son sommeil.

3.    Réduire le niveau de stress de l’enfant

Lorsque votre enfant se sent stressé ou est dans un état d’excitation, il aura certainement du mal à dormir. Pour cela, assurez-vous qu’il se sente calme pendant les heures qui précèdent le coucher. Pour l’aider dans ce cas, équipez sa chambre de lumières tamisées. Celles-ci permettent en effet de détendre l’atmosphère lorsque l’enfant veut dormir.

Toujours pour calmer votre tout-petit avant les heures du sommeil, vous pouvez lui proposer des activités qui l’aident à se détendre. Il peut ainsi s’agir de la lecture d’un livre ou de l’écoute d’une musique douce avec maman. Par ailleurs, limitez au maximum son temps devant un écran si l’heure de dormir approche. Pour cela, interdisez-lui les parties de jeux vidéo et les dessins animés après le dîner.

4.    Fixer une heure pour dormir

Si votre enfant refuse de se coucher, c’est peut-être parce qu’il n’a tout simplement pas sommeil. Cela se produit généralement lorsqu’au cours de la journée, celui-ci a eu l’occasion de faire une sieste. Il se pourrait également que le refus de votre petit d’aller au lit vienne du fait qu’il n’y a pas de règle fixe établie concernant ses heures de coucher.

Pour cela, évaluez le nombre d’heures dont votre enfant a généralement besoin pour dormir. En fonction de cela, fixez-lui un horaire de coucher par jour. Votre rôle consistera par la suite à lui faire respecter cette heure au quotidien. Pensez tout de même à faire preuve de flexibilité les week-ends et durant les jours de congé à l’école.

5.    Rassurer l’enfant s’il a peur la nuit

Il est tout à fait naturel qu’un enfant refuse de se coucher s’il a peur. Cela peut arriver si au cours de sa journée, il a vécu un évènement particulièrement stressant qui l’amène à faire des cauchemars. Quoi qu’il en soit, lorsque votre petit fait face à ce type de situations, la meilleure solution consiste à lui apporter votre soutien.

Répondez à son besoin d’attention et expliquez-lui qu’il est normal d’avoir des angoisses. Rassurez-le par votre présence sereine et encouragez-le à venir vous voir à n’importe quel moment de la nuit si besoin. Vous pouvez aussi lui proposer de laisser une lumière allumée, car cela peut parfois réconforter les enfants.

6.    Faire attention à la température de la pièce à coucher

La température représente aussi un facteur très important qui influence les cycles de sommeil. Pour faciliter l’endormissement de votre petit, veillez à ce que sa chambre ne soit ni trop chaude ni trop froide. Sans cela, vous vous épuiserez inutilement à essayer de le convaincre d’aller au lit. Le mieux à faire serait donc de maintenir sa chambre à une température confortable qui lui convient.

Facebook Comments

Articles connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies