Accueil » Quelle est la bonne puissance pour un vélo électrique ?

Quelle est la bonne puissance pour un vélo électrique ?

by Sophie
298 views
vélo électrique

Le vélo à assistance électrique ou VAE est obligatoirement normalisé. Sans cette norme, il ne peut pas être commercialisé. Les exigences réglementaires imposées par l’Union européenne concernent principalement la puissance du VAE. Au-delà d’un certain seuil, le vélo électrique n’est plus considéré comme un vélo, mais un cyclomoteur. Et d’autres obligations incombent au cycliste. Aussi, avant de faire votre achat de VAE, assurez-vous de bien connaître les différences subtiles qui existent. Commencez déjà par vous demander quelle est la bonne puissance pour un vélo électrique. 

Quelle est l’utilité d’un vélo électrique ? 

Le VAE est surtout un vélo de ville électrique,  cliquez-là pour voir plusieurs modèles. Vous pouvez ainsi rouler avec ce deux-roues pour aller au travail, au lycée, faire vos courses ou visiter des amis. Le vélo est assisté par un mécanisme électrique, ce qui vous évite de faire des efforts intenses de pédalage. La puissance du moteur, réglementée, facilite les trajets d’un point A à un point B. Sa batterie performante vous garantit une meilleure autonomie et une sécurité maximale sur la route. 

Le vélo électrique est actuellement très prisé par la population, en France comme dans le monde. En effet, les avantages de ce véhicule sont multiples : 

  • Liberté de faire du vélo sans efforts inutiles ;
  • Confort d’utilisation, praticité, respect de l’environnement et économie ; 
  • Aisance de franchissement des obstacles ;
  • Réalisation de trajet de longues distances sans se fatiguer, ni transpirer ; 
  • Esquive des bouchons et rapidité de déplacement ;
  • Atout pour la santé ; 
  • Possibilité d’utilisations sportives ;
  • Etc.

Le VAE est ainsi populaire, car il s’agit d’un moyen de transport efficace qui facilite le quotidien. 

La puissance du vélo électrique : que faut-il savoir ? 

Pour choisir un vélo électrique, vous devez connaître la puissance du moteur d’assistance. C’est l’élément essentiel qui garantit la vitesse de déplacement et la performance générale du VAE. Selon les normes européennes, cette puissance est limitée à 250 W au maximum. Autrement dit, au-delà d’une vitesse de 25 km/h, le moteur doit s’arrêter. Le cycliste ne bénéficiera plus de l’assistance de pédalage électrique s’il dépasse cette vitesse. 

Deux types de puissance restent néanmoins disponibles sur le marché. Il existe des vélos électriques de 250 W, et d’autres à plus de 250 W, jusqu’à 500 W. Pour ces derniers modèles, appelés « high speed » ou « speedelecs », la puissance de l’assistance est autorisée jusqu’à 45 km/h. En revanche, selon la législation française, ils seront catégorisés dans les « cyclomoteurs ». En ce sens, le cycliste est soumis à d’autres obligations complémentaires. Il doit notamment souscrire à une assurance, porter un casque homologué et faire immatriculer son véhicule. S’il s’agit d’une personne née après 1988, le BSR ou Brevet de Sécurité Routière doit obligatoirement être passé.

Il est toutefois utile de différencier la puissance électrique du VAE et le « couple ». Ce dernier correspond à la puissance mécanique réelle du moteur. On la mesure en Newton-mètre ou Nm. Le couple quantifie la force que le moteur du VAE développe. Il indique notamment l’efficacité du vélo sur des routes dénivelées. Si votre parcours quotidien comporte des dénivelés, ou que vous soyez un cycliste sportif, cette information vous est utile. Sur un vélo électrique d’une même puissance de 250 W, le couple peut varier. On peut ainsi trouver des couples de 48 Nm ou de 70 Nm selon la marque choisie.

Dans quelles circonstances a-t-on besoin d’un VAE puissant ? 

Une puissance de 250 W et une vitesse de 25 km/h sont largement suffisantes pour des trajets en ville. Ces normes sont ainsi pensées pour convenir à une circulation sur la voie publique. En revanche, les VAE speedelecs affichent des puissances plus élevées, car ils sont destinés à des usages plus spécifiques. Ils sont conçus pour supporter des trajets de longues distances ou pour traverser des parcours dénivelés. Et dans ce cas, ces modèles de VAE ne peuvent pas circuler sur des bandes cyclables et sur des pistes. 

Les VAE speedelecs sont ainsi utiles pour : 

  • Faire de longs trajets, d’allonger les déplacements effectués à vélo, et de substituer à la voiture ;
  • Pratiquer une mobilité hédonique, faire du sport et prendre plaisir à conduire un vélo ;
  • Économiser du carburant en laissant de côté la voiture ;
  • Gagner du temps, bénéficier d’une facilité de stationnement et gagner en prévisibilité ; 
  • Contribuer à la conservation de l’environnement.

Maintenant que vous connaissez la bonne puissance pour un vélo électrique, il ne vous reste plus qu’à acheter le vôtre. 

Facebook Comments

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies