Accueil » Faire l’amour fait du bien !

Faire l’amour fait du bien !

by Randy
311 views
faire l'amour

Il est sûr qu’après avoir lu cet article, vous deviendrez plus enthousiaste au lit. Les bienfaits d’une sexualité épanouie à la fois physique et psychologique sont en effet nombreux. Faire l’amour plus souvent améliore votre système immunitaire, vous rend plus jeune, réduit votre anxiété, vous permet de combattre l’insomnie et diminue le risque de souffrir d’un cancer de la prostate.

Faire l’amour renforce l’immunité

Il n’est plus à démontrer que les rapports sexuels créent une atmosphère de proximité dans un couple. Effectivement, une sexualité épanouie est synonyme de mariage heureux.
Une étude effectuée au cœur de l’Université de Wilkes, en Pennsylvanie, aux États-Unis, a aussi révélé que les rapports sexuels réguliers augmentent de 30% le taux d’Immunoglobuline A. Moins scientifiquement, cela signifie que faire l’amour au moins deux fois par semaine rend le système immunitaire plus fort.
Et plus les agents responsables de l’immunité sont résistants, plus ils seront très réactifs. Il devient par conséquent difficile pour les personnes qui passent beaucoup de temps sous la couette à faire l’amour de tomber malade. D’ailleurs, n’avez-vous pas remarqué que vous êtes plus forts face aux attaques extérieures, après avoir eu de beaux moments avec votre amoureux au lit ?

Faire l’amour rend jeune

En fait, une sexualité épanouie vous fait paraître plus jeune. Cette constatation a été le fruit d’une étude réalisée par un certain psychologue nommé David Weeks. Il a alors remarqué que les couples qui ont au moins 3 rapports sexuels par semaine affichent dix ans de moins que leurs âges réels. Qui aurait deviné que les relations sexuelles peuvent être une vraie cure de jeunesse ? Toutefois, ce sont les femmes qui profitent le plus de cet avantage, car elles libèrent de l’œstrogène après un orgasme. C’est cette hormone qui est responsable de la production de collagène, d’acide hyaluronique et d’élastine, des éléments qui hydratent la peau et la rendent plus souple.

Par ailleurs, d’autres recherches ont démontré que les rapports intimes réguliers diminuent le risque de mortalité. Ici encore, les effets diffèrent chez les hommes et chez les femmes. Ce sont les hommes qui auront le plus d’avantage cette fois-ci, car ceux qui font l’amour plus souvent ont un risque de mortalité réduit de 50%. Les femmes, elles, ne peuvent jouir de ce bénéfice que si elles atteignent l’orgasme. En d’autres mots, la longévité d’une femme est reliée à sa satisfaction.

Faire l’amour réduit l’anxiété

Le sexe, tout comme le sport, libère des hormones apaisantes, comme l’endorphine et l’ocytocine. Mais ne vous méprenez pas, on parle ici de relations sexuelles complètes. La masturbation ou les rapports oraux n’entrent pas en compte. Faire l’amour vous permet donc de gérer vos stress et de venir à bout de votre anxiété.

Ces faits sont aussi appuyés par une étude réalisée au sein de l’Université de Paisley, en Ecosse. Le résultat a également permis aux chercheurs d’affirmer que les rapports sexuels réguliers augmentent la concentration.

Faire l’amour combat l’insomnie

À la différence des activités physiques, le sexe, lui, peut être pratiqué avant de s’endormir. Même s’il excite le corps, il le détend aussi. Cela est possible grâce aux hormones apaisantes libérées après l’orgasme.

Mais ces neurotransmetteurs ne font pas qu’apaiser, ils facilitent également l’endormissement. Ils réduisent même les troubles du sommeil en régulant le cycle éveil/sommeil.

Faire l’amour diminue le risque de cancer de la prostate

20% de chance en moins d’être affecté par le cancer de prostate, voilà l’avantage qu’ont les hommes qui ont régulièrement des orgasmes lors des relations sexuelles. Ce constat est prouvé par de nombreuses études. Ainsi, il y a une corrélation entre les rapports sexuels réguliers et la baisse du risque de souffrir de ce type de cancer.

Les recherches ne s’arrêtent pas là, celles en cours ont permis d’affirmer que les éjaculations fréquentes aideraient à expulser les substances nocives se trouvant dans la prostate.

Facebook Comments

Articles connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies